À vos rêves partez!

IMG_0938

Pouvez-vous vous imaginer un explorateur qui passe son temps à dire:

« c’est juste à moi que ça arrive des rochers escarpés comme ça, c’est pas juste, je joue plus! », « il n’était pas supposé de pleuvoir, je vais porter plainte!»,

« j’ai des ampoules aux pieds, qu’est-ce qui ne marche pas avec moi? », « c’est pas moi qui ai mis ce fossé là, je ne le traverse pas ! »

Non? C’est parce qu’ils ne le prennent pas personnel.

Ils savent que, pour se rendre au bout de leur aventure, ils doivent avoir une forte intention tout en acceptant les difficultés, intempéries, imprévus et risques comme faisant partie du voyage et non comme une invalidation personnelle.

Si, face à vos rêves et vos projets les plus chers, vous adoptez le même mélange d’intention et d’abandon à ce que la vie vous présente, vous serez moins tentés de vous juger, bouder ou baisser les bras devant les embûches.

Vous deviendrez plus curieux, inventifs et persévérants et vous jouirez tellement plus tout le long du parcours!

En prime, vous aurez la surprise de découvrir comment les obstacles et les échecs que vous rencontrez à répétition sont des portes d’entrés vers le potentiel amoureux et créateur de votre vraie nature et de ses  plus grands rêves.

 

Vous pourrez alors :

oser désirer passionnément et être en paix avec ce qui est là maintenant

rester branché sur votre but et vous abandonner à l’inconnu,

vous ouvrir à recevoir, sans contrôler la forme, le moment ou le chemin

vouloir réussir et ne pas fuir l’échec ou le rejet

donner le meilleur de vous sans exiger de garantie en retour

suivre votre voie et être réceptifs aux richesses et au soutien de votre entourage

 

Comme vous voyez c’est tout un art!

Votre désir sera un aimant qui vous électrise et vous attire hors de vos cul-de-sac et votre abandon vous rendra réceptifs aux circonstances, aux relations et aux situations qui vont vous soutenir, vous transformer et vous inspirer.

 

La pratique

Pensez à un obstacle ou une difficulté que vous rencontrez face à un désir ou une relation qui vous tient à coeur.

Relisez les éléments de la liste ci-dessus  (Vous pourrez alors) et choisissez-en un qui a besoin d’être nourri.

Puis demandez-vous:

– qu’est-ce que j’ai besoin de me permettre d’être, de vivre, de vouloir, de laisser aller ou d’exprimer pour … être en paix avec la réalité présente… ou donner le meilleur de moi sans garanties… ou être réceptif au soutien de mon entourage ou…?

Faites ensuite un pas dans cette direction…

Voilà,  à vos rêves partez !

Denise Noël écrit à: www.coeurcreateur.com/blogue où elle offre des clés pour dépasser nos peurs, libérer le pouvoir créateur de nos relations et développer un qualité de présence qui fait toute la différence dans nos relations et nos créations!

Pour vous inscrire au blogue, écrivez moi à: info@improrelations.com

Publicités

L’inspiration du lundi!

 

 

« On doit réaliser qu’un être créateur vit en nous, que ça nous plaise ou non,  et qu’on doit s’enlever de son chemin, car il ne nous laissera pas en paix tant qu’on ne le fera pas. Certaines sortes d’égoïsme et d’ambition, certaines sortes d’ignorance et de timidité doivent être dépassées sinon elles seront dans le chemin du créateur.

James Jordan, The Musicians’Soul

 

J’aime tellement découvrir les différentes facettes du Cœur Créateur à travers les yeux des autres! Ici, ceux d’un chef d’orchestre.

Quelles sortes d’égoïsme, d’ambition, d’ignorance et de timidité nuisent à cet être créateur dans nos vies, nos relations, nos amours, nos créations, nos rêves les plus chers?

Celles qui entravent l’état de découverte amoureuse : notre liberté d’être, d’aimer, d’explorer, de participer pleinement, d’être présents, fluides et ouverts à notre entourage.

Celles qui nous gardent centrés sur ce qu’on a l’air au lieu de nos créations.

Celles qui nous empêchent de faire du bon du beau et du nouveau avec nos erreurs et nos difficultés.

Celles qui nous évitent de voir et d’accepter la réalité présente, telle qu’elle est, sans la bouder, la maquiller, la dramatiser ou la filtrer à travers notre image de nous.

 Celles qui convainquent de ne pas traverser ( la frustration, le chaos…) et faire tout ce qu’il faut pour mettre au monde les élans et les inspirations de cet être créateur.

Si vous brimez son flot créateur et amoureux, vous allez toujours finir par vous sentir, vides, insatisfaits, éteints, démotivés, même si le monde entier vous aime ou vous encense!

Vous, comment imaginez-vous cet être créateur? Comment le brimez-vous?

Créez un espace chez-vous où il se sentira chez-lui. Trouvez une photo ou un objet qui le représente ou dessinez-le. Puis placez un bol de smarties aux pieds de son image.

Chaque matin offrez-lui un smartie pour le mettre en joie, en état de jeu. Demandez-lui ce que vous avez besoin d’accepter, de laisser aller ou de traverser pour vous enlever du chemin et le laisser prendre la clé des champs.

Puis suivez cette direction artistique pour votre journée!

N’oubliez pas : la clé par excellence pour ne pas être dans ses pattes est d’aborder tout ce que  vous vivez et rencontrez comme étant parfait pour aimer et créer pour la plus grande joie de tous…