Avez-vous la mauvaise clé pour ouvrir la bonne porte ?

    

  

Avez-vous la mauvaise clé pour ouvrir la bonne porte ?

 Avez-vous déjà essayé d’ouvrir une porte avec la mauvaise clé? Vous la tournez et la retournez dans tous les sens. Malgré tous vos efforts, elle ne s’ouvre pas. Incroyable!

Imaginez que vous vous acharnez à ouvrir la porte avec cette clé. Vous allez y arriver bon! Au bout d’un moment, vous voilà transformé en cocktail Molotov ou en loque humaine.  

Comme des mouches collantes, vos litanies habituelles envahissent votre esprit : elle le fait exprès cette maudite porte! qu’est-ce qui ne va pas avec moi? ça doit pas être une bonne journée pour les béliers… mon appartement n’est pas assez feng shui coudonc! la vie est toujours contre moi…

Absurde n’est-ce pas? C’est quand même ce qu’on fait tous à répétition. On essaye d’ouvrir la porte de nos richesses intérieures, de nos amours, de nos inspirations, de nos voeux les plus chers, et d’en jouir, avec les mauvaises clés.

C’est quoi les mauvaises clés? Celles qui nous gardent en guerre contre ce qui nous habite et nous entoure.

Les voici en vrac : le rejet de ce qu’on vit et rencontre maintenant (c’est pas juste, je le prends pas…), le blâme de soi ou des autres (mon père avait raison je suis une tête de linotte, pourquoi il m’a dit ça l’écœurant!), le contrôle (si je tourne la clé plus fort et si je la tords un peu, je vais y arriver), le ressentiment (elle ne s’en sortira pas comme ça cette maudite porte-là, je vais mettre le feu à la maison!),(les jugements (maudit que les clés sont mal faites de nos jours!).

Le signe que vous avez la mauvaise clé : vous êtes avalés tout rond par votre problème cannibale et vous passez trop de temps à y penser. Vous oubliez de faire les yeux doux aux richesses de l’inconnu et de vous laisser titiller par la folle sagesse de l’imprévu.

La bonne clé est pourtant à portée de la main, mais pas toujours évidente à utiliser.

Pour la découvrir et vous en servir, acceptez d’abord de reconnaître que les clés que vous utilisez ne marchent pas. Ouf, une belle pause créatrice !

Puis passez du mode fermé au mode ouvert, du mode guérilla au mode découverte amoureuse pour rejoindre l’univers des possibilités inespérées du Cœur Créateur.

Comment? En disant oui et à ce que la vie vous présente: cette bedaine qui pousse avec l’âge, ce sentiment d’impuissance ou de rage qui vous dérange, cet amour qui vous délaisse, cet ignare qui vous horripile, cet obstacle désespérant, cette audition terrifiante.

Autrement dit, en abordant tout avec l’intention et l’attitude par excellence :

– Je m’ouvre à recevoir du délicieux et du merveilleux de cette situation, ce sentiment, cette relation, pour la plus grande joie de tous.

Ou

– J’accepte maintenant d’être surpris et réjoui par la piste inespérée contenue dans cette circonstance.

 Cette intention et cette ouverture vous plongent dans le vide et l’inconnu  (comme tout acte créateur) mais elles sont tellement fertiles et amoureuses que c’est péché de vous en priver!

Elles libèrent le meilleur de vous de la prison de vos fermetures, vous éjectent des cercles vicieux de vos géguerres stériles avec l’entourage et vous font culbuter dans l’état de découverte amoureuse.

Elles vous sortent de l’univers de vos soucis pour vous engager dans l’aventure de la création et de l’amour.

Elles vous font lâcher prise sur ce qui vous empêche de recevoir ce qui vous tient à cœur.

Vous retrouvez votre liberté d’aimer, de créer, de jouer, de vous exprimer. Votre sens de l’humour refait surface. Votre réceptivité ouvre la porte aux douceurs de la vie. Vous faites des découvertes et des rencontres inattendues.

En prime, vous échappez à un monde hostile pour accéder à un univers convivial. 

Alors, quand la porte de vos délices et merveilles ne s’ouvre pas, prenez la bonne clé!

Vu que c’est la St-Valentin, que diriez-vous de vous faire faire une clé toute neuve à la quincaillerie, de vous fabriquer une mini carte de St-Valentin et d’y écrire votre belle intention?

Traînez-les dans vos poches ou votre sacoche, tournez votre clé trois fois quand vous commencez à vous enfermer dans vos problèmes et relisez votre belle intention.

Vous pouvez aussi offrir à votre amoureux (se) une carte avec cette clé du paradis!

P.S. Si vous ne faites que lire ces pratiques, vous ne pourrez jouir de leur magie tendre, candide et créatrice, qui nous plonge dans l’émerveillement…

Publicités

La raison ou la vie!

Ce matin en faisant mon smoothie (ça doit être le bruit du mélangeur qui m’a inspiré ce cocktail d’idées santé) je songe aux moments où j’ai dû lâcher prise, même si j’avais raison (ah! c’est peut-être en débranchant la prise du mélangeur que ça m’est venu…).

À chaque fois, je suis éblouitonnée par les fruits de ce décrampoignage de ma part (le dictionnaire manque parfois de précision, j’trouve!).

Même si l’autre personne est fuckée ou butée comme ça s’peut pas, même si c’est pas juste que la vie ne me donne pas ce que je désire illico et que ça saute! et même si tout irait tellement mieux dans le monde si tout le monde m’obéissait au doigt et à l’œil, eh bien, je suis beaucoup mieux de perdre cette bataille de la raison qui a raison, bon!

À tout coup, lorsqu’à bout de souffle et de salive, j’accepte enfin de décrisper mes doigts et mon front, je récupère une manne de vie, de liberté, de créativité, d’amour et je découvre des avenues insoupçonnées pour réaliser mes vœux.

Pourquoi? Parce que vouloir avoir raison nous garde enfermés dans ce qu’on connaît et contrôle : nos cercles vicieux favoris, capitonnés de justifications. Rien de neuf à l’horizon, ouf!

On répète le passé pour éviter l’abandon à l’inconnu et la vulnérabilité qui vient avec : le je l’ai pas et je l’sais pas qui nous plongent dans l’état de découverte amoureuse, ouvrent la porte au Cœur Créateur et permettent à nos inspirations et nos élans  les plus vibrants, expansifs, originaux de jaillir.

Voici une pratique tirée du Cœur Créateur pour vous décramper et vous ouvrir à découvrir le bon, le beau et le nouveau captif de vos obstinations.

Choisissez une interaction épineuse où vous croyez avoir raison ou une situation qui ne fait pas votre affaire. Vous braquez-vous ? Vous obstinez-vous ?

Imaginez que par l’entremise de cet ignare qui vous tient tête, ce faux frère qui vous trahit, cette circonstance qui vous horripile, le Cœur Créateur essaie de vous rejoindre pour vous faire faire une découverte inespérée ! (Non, mais il exagère pas à peu près !)

Plutôt que de vous entêter ou bouder, acceptez gracieusement l’échec de votre bataille de coqs pour découvrir cette possibilité inespérée. Demandez-vous :

Si je cesse d’argumenter ou de me braquer, qu’est-ce qui pourra émerger de bon et de nouveau dans ma vie ?

Chérissez cette question car, même si vous n’avez pas de réponse, elle vous plonge dans l’espace de découverte amoureuse et vous garde ouverts. Recevez les impulsions, images,  sentiments, inspirations qui vous viennent, quel que soit leur contenu.

Si vous les embrassez dans l’intention d’aimer et de créer, ils vont feront découvrir des horizons nouveaux. Un exemple? Lisez : Besoin d’amour pour vous écrire, ci-dessous.


Besoin d’amour pour vous écrire

Il y a trois jours je me réveille en me disant : mon blogue est presque prêt je vais pouvoir écrire à mon goût! Surtout que dernièrement j’écrivais sur Facebook : les idées se bousculent dans ma tête comme les gens au Boxing Day.

Pourtant, une fois assise à mon ordi, rien qu’un grand vide aux murs drabes: pas de jus, pas de goût, donc de bagout. Je me sens plate à mort… Ahhh?!? Intéressant…

Où le trouver ce fameux jus de bagout? Justement dans ce que je vis maintenant : ce vide ou ce pasgoût. Tout est parfait pour aimer et créer, comme je le répète dans Le Coeur Créateur. Alors embrassons-le comme un cadeau des dieux de la création amoureuse. Rien de mieux qu’un baiser pour réveiller les princesses endormies!

D’accord mais comment le trouver ce nectar des dieux? Adoptons d’abord une intention créatrice: découvrir du bon, du beau, du nouveau dans ce qui est là maintenant.

Puis,  trouvons une question créacoeur qui marie mon obstacle et mon désir.

Mon obstacle : je n’ai pas d’élan, pas de filon pour écrire. Mon désir ardent : être habitée et portée par un courant vibrant pour m’exprimer. Sinon ce serait comme vous donner la pelure sans la pomme.

La voici cette question : qu’est-ce qui cherche à émerger de bon, de beau et de neuf à travers ce manque d’élan pour répondre à mon désir de vous écrire avec gusto? Je sors mes antennes pour capter la réponse qui fera frémir mon courant et jaillir mes inspirations.

Les mots besoin d’amour émergent et remplissent mon corps de vie et d’une douce ardeur. Ce n’est pas la première fois que ces mots me viennent. Je ne comprends pas… mais fais confiance à ce mouvement vibrant.

Je me rappelle soudain le sujet de ce blogue : comment faire des mariages heureux entre l’amour et la création pour découvrir des possibilités inespérées dans tout ce qu’on vit et rencontre pour la plus grande joie de tous.

Mmm…Pour moi je voulais partir en grande dans la création en oubliant d’inviter officiellement sa douce moitié, l’amour et mon besoin de vous, de nos échanges. C’est vrai que je ne peux pas improrelationner sans vous.

Portés par ce courant chaud et vivant, mes doigts courent sur le clavier comme des enfants dans la cour de récréation.

Je n’en reviens pas encore! Cet état si peu alléchant, jumelé à mon désir de vous faire vibrer, m’a non seulement allumée et comblée mais inspirée aussi. Il m’a permis de créer ce premier billet doux et de vous parler de la nature de mon blogue. Un cadeau des dieux et des improrelations en direct!

Encore une fois la règle d’impro que je décris dans le 1er chapitre du Coeur Créateur donne des résultats insoupçonnés: dire oui…et. Oui à tout ce que la vie nous présente et créer du bon, du beau et du nouveau à partir de là, en collaboration avec son entourage.

C’est donc l’amour qui va me permettre de vous écrire régulièrement avec gusto et bagout.  L’amour de ce qui cherche à émerger de beau, bon et nouveau entre vous et moi. Comme vous voyez, on ne peut rester dans sa bulle fermée pour déboucher sur les inspirations amoureuses du Cœur Créateur.

Je vais publier ce blogue 2 fois par semaine. Pour le recevoir régulièrement, abonnez-vous au fil RSS dans l’onglet Abonnement ou laissez-moi votre adresse courriel et je vous enverrai les dernières publications.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cet art de découvrir des filons inespérés dans tout ce qui vous habite et vous entoure, procurez-vous mon livre Le Coeur Créateur en librairie.

N’oubliez pas de regarder les photos du lancement ci-dessous!