Embrassez le tremblement!

IMG_0023

 

Qui aurait cru qu’un handicap subit et débilitant pourrait rendre un peintre beaucoup plus créateur et inventif qu’il ne serait sans ce handicap?

Voici une vidéo qui illustre à merveille comment le fait d’embrasser notre réalité présente avec nos obstacles et nos vulnérabilités, en restant connectés à ce qu’on désire réaliser, fait apparaitre des possibilités inattendues dans ce qui était négatif au départ:

Malheureusement, il est en anglais, mais il dure seulement 10 minutes, il est captivant et simple à saisir.

En l’écoutant, imaginez quel arc-en-ciel pourrait émerger dans la brume de vos difficultés, si au lieu de vous juger ou vous rejeter, vous les abordiez comme des ressources pour réaliser de ce qui vous tient à cœur au-delà de ce que vous pouvez imaginer.

 

Il y a deux mouvements essentiels à cet art de la découverte amoureuse:

– embrasser la réalité telle qu’elle est avec tout ce qu’elle contient

– s’ouvrir aux inspirations, aux pistes et aux élans qui nous viennent de cette connexion bienveillante, en sortant des sentiers battus de nos contrôles et nos images, pour se laisser inspirer par ce qui nous entoure.

 

La pratique

Choisissez une difficulté ou un obstacle qui vous donne du fil à retordre.

 

1- Pour y découvrir des nouvelles manières d’être, de vous exprimer et d’interagir, commencez par porter attention à ce qui se passe dans votre corps en disant Bienvenue aux émotions, aux sensations et aux réactions que cette difficulté soulève en vous.

Ça va vous aider à laisser aller vos résistances face à ce qui se passe présentement.

Comme le peintre dans la vidéo, en embrassant votre réalité présente, vous pourrez accéder à des inspirations et des élans créateurs insoupçonnés.

 

2- Imaginez ensuite une boucle rouge autour de la personne, du malaise, de la difficulté ou la situation qui vous donne du fil à retordre, comme si c’était un cadeau qui dégage un parfum que vous aimez.

Inspirez profondément ce parfum en vous ouvrant à recevoir la perle d’inspiration qu’il contient.

Dites avec bonheur :

– Je m’ouvre à recevoir du bon, du beau et du nouveau de cet obstacle ou ce malaise et de ce qu’il éveille en moi.

Puis restez détendus et curieux jusqu’à ce qu’un élan ou une inspiration vous vienne naturellement de cette connexion.

Ne forcez rien. Acceptez de ne pas savoir et de ne pas contrôler la possibilité qui cherche à naitre.

S’il vous vient une intuition ou une impulsion, suivez-la pas à pas.

Si vous vous sentez simplement plus vivants, ouverts, curieux et heureux, jouissez-en!

S’il ne vient rien de nouveau, lâchez prise et revenez à vos occupations habituelles, en restant ouverts à ce qui vous touche, vous anime ou vous intrigue.

Une nouvelle possibilité risque de vous apparaitre dans le feu de l’action ou à travers vos interactions.

Pour vous aider à rester en état de découverte amoureuse, lorsque quelqu’un ou quelque chose vous inspire ou vous fait vibrer, dites une des phrases suivantes en y injectant de la joie :

– Merci, ce que tu viens, d’exprimer ou de faire me touche, m’anime

– Wow, ce que tu es me donne le goût de… me fait découvrir…

– ôôôh, ta présence m’inspire…

Puis suivez la trace de ce qui vous fait vibrer en étant attentifs aux arcs-en-ciel qui  apparaissent sur votre chemin.

 

 

Publicités

Un filon d’or dans un sac de plastique!

Un filon d’or dans un sac de plastique!

… chaque rencontre, émouvante, marquante ou dérangeante, recèle un filon inespéré qui nous permet d’entrer au Pays des Merveilles, comme Alice, pour contempler le ciel criblé d’étoiles filantes de l’Univers.

Le Cœur Créateur

Un matin cette semaine, en faisant mon smoothie, je me suis retrouvée devant un choix crucial : me dépasser par amour ou m’effoirer dans la facilité.

Quel était l’objet de ce choix? Un vulgaire sac de plastique tout sale qui me fixait du coin de l’oeil ! J’avais pas le goût de faire l’effort de le laver.

Par chance, une impulsion plus profonde a arrêté mon bras polluant à temps ! Il allait jeter ce malheureux sac dans la poubelle pendant que ma conscience regardait ailleurs. Ouf !

J’ai dit oui à cette douce impulsion et me suis mise à laver mon sac avec tendresse pendant que des images et des sensations de la Terre s’imposaient à moi.

Soudain, j’ai été touchée par l’essence de cette planète qui me nourrit et me soutient depuis ma naissance. J’ai senti sa présence généreuse, fidèle, mystérieuse, sensuelle, m’envelopper.

Après un moment, j’ai réalisé que c’était un exemple parfait de ce que Stephen Buhner, appelle un filon d’or .

Selon lui, ces filons peuvent venir de n’importe quoi et nous plonger dans un monde plein de sens, de surprises et de vie.

Dans son livre, Ensouling Langage, il décrit comment les découvrir à travers l’écriture. Je l’ai tellement souligné – rose, bleu, brun, orange – qu’on dirait un arc-en-ciel psychédélique!

Moi qui avais décidé de parler de cet auteur et ses filons dans mon billet, je n’en revenais pas! En plus de m’allumer intérieurement, mon petit dépassement venait de m’offrir un cadeau inattendu pour mon blogue : un exemple tout chaud et tellement simple que ça fait sourire .

En passant, se dépasser c’est sortir de sa zone de confort par amour. Par amour pour le meilleur de soi, pour son entourage, pour ses projets créateurs. Le meilleur de soi est ouvert, authentique, amoureux, libre, vibrant, courageux. Il  n’a pas toujours l’air gentil, jamais parfait .

Avez-vous remarqué ? Ces filons d’or sont les mêmes que ceux que je vous invite à découvrir dans tout ce que vous vivez et rencontrez.

Chargés de possibilités inespérées, ils nous comblent, nous inspirent et nous plongent dans univers amoureux et créateur vibrant.

Pour les trouver, il faut d’abord sortir de sa bulle fermée pour appréhender le monde avec cœur (Buhner dit la même chose, un vrai frère !). Se laisser toucher, inspirer, transformer par lui. C’est la condition essentielle pour que ces filons d’or se pointent et nous amènent au Pays des Merveilles.

La pratique

Vous êtes chanceux, les questions créacoeur sont idéales pour faire apparaître des filons d’or: elles vous ouvrent avec coeur et curiosité à votre entourage, votre désir et votre réalité présente.

Mine de rien ces questions vous font changer d’identité: grâce à elles vous dépassez les crispations et répétitions de vos vieux conditionnements et retrouvez la liberté amoureuse et créatrice de votre vraie nature.

En vous les posant, vous aurez des inspirations et des mouvements intérieurs libérateurs qui vous relient à un univers convivial et répondent d’une manière inespérée à ce qui vous tient à cœur – mais pas nécessairement sous la forme qu’on prévoyait.

Alors, que diriez-vous de faire une cure de Ôôôh (toute question créacoeur digne de ce nom commence par un Ôôôh exprimé avec un doux émerveillement!).

J’aimerais que la répétition de cette pratique permettent à votre myéline de tracer de nouveaux circuits nerveux chez vous.

Ainsi, dès que vous rencontrerez une difficulté, vos lèvres se mettront instantanément en forme de Ôôôh avant que votre mental isoloir ait le temps de  vous empoisonner avec ses vieilles rengaines dévastatrices !

Vous n’avez qu’à dire Ôôôh face à ce qui se présente à vous, ou le faire suivre d’une question créacoeur (vous en trouverez plusieurs autres dans Le Cœur Créateur) :

Ôôôh ?! Qu’est-ce que j’ai besoin de laisser émerger et s’exprimer en moi pour découvrir dans ce que je rencontre maintenant un filon d’or qui répond à ce qui me tient à cœur ?

Une fois votre Ôôôh lancé, ouvrez-vous en respirant profondément. Ne forcez surtout pas vos méninges, la réponse ne viendra pas de là et pas nécessairement sous forme de mots.

Restez plutôt attentifs à la moindre émotion, sensation, impulsion ou inspiration qui vous ouvre, vous touche, vous surprend, vous anime.

Refaites régulièrement des Ôôôh en vous laissant surprendre par ce qui va surgir, maintenant ou plus tard, au détour d’un élan, d’une rencontre, d’un incident.

Que ce soit un nouvel état intérieur, le goût de faire quelque chose d’inattendu ou l’élan d’exprimer un besoin, un sentiment, une inspiration, une limite, dites Bienvenue et suivez ce guide!

Dans les 2 prochaines semaines, profitez de ce qui vous arrive pour vous ouvrir et vous dépasser de toutes sortes de manières. Vous verrez, c’est un art passionnant de découvrir le Pays des Merveilles dans un sac de plastique, une peine, une relation ou un obstacle !

Merci!

Merci à vous tous qui avez répondu si généreusement à mon dernier billet De Snoopy écrapouti à Snoopy ragaillardi!

Ma plus grande joie est de vous voir découvrir des filons d’or dans ce que vous vivez et dans vos échanges avec les autres lecteurs.

Plusieurs commentaires et réponses se sont ajoutés dernièrement sur ce billet, je vous invite à les lire, vous y découvrirez d’autres questions créacoeur et les miracles qu’elles ont fait.

Le fait que vous ayez tant réagi à mon dernier billet m’inspire et me guide réellement pour mon prochain livre.  Merci !

P.S. Chaque fois que je vais être tentée de jeter un sac de plastique, je vais penser à vous, je ne peux pas vous laisser tomber comme un vulgaire sac quand même !


Voulez-vous une « date » avec le Cœur Créateur (2ième partie)

Voulez-vous une date avec le Coeur Créateur (suite)?

Reprenons le fil du dernier billet…. Est-ce qu’être en état de découverte amoureuse pendant votre rendez-vous, ça veut dire que vous allez rester béate devant ce mec et gober toutes les mouches qui passent?  

Eh non! Ça signifie que si votre prince n’est pas charmant ou s’il ne réagit pas comme vous désirez, vous allez rester ouverte et dire oui et au lieu de dégainer votre cynisme, votre « je l’savais que ça marcherait pas, ça marchera jamais! », de jouer la carte du « ça m’fait rien, de toute façon j’ai pas besoin d’un con comme lui! », d’accuser votre charme ou votre conversation d’être déficients, de faire du boudin en quantité industrielle, de vous mettre à imaginer des cors aux pieds et des verrues au cœur à ce malotru ou de le jeter en pâture aux lions…

Bref, vous choisissez de vous faire du bien et de découvrir du nouveau chez vous au lieu de vous renfrogner ou vous refermer en réaction contre l’extérieur..

Qu’esse ça donne? Que des bonnes choses : votre créativité, votre spontanéité et votre amour accourent sur les chapeaux de roue, le Cœur Créateur itou et tout devient possible.

Comment dire oui et si ce primate ne semble pas intéressé par vous alors que vous fondez déjà pour ses fossettes?

Commencez par faire les yeux doux à l’inconnu et à danser avec l’imprévu en vous disant avec la tendresse que vous aimeriez entendre dans la voix de ce bel inconnu :

– ce que je vis présentement est exactement ce que j’ai besoin d’embrasser pour recevoir ce que je désire d’une manière inespérée,

ou,

– ceci est parfait pour aimer et créer

ou,

– je me permets de  recevoir du beau du bon et du nouveau de cette situation pour me rapprocher de moi, de mon désir et de mon entourage

Imaginez qu’un ruban avec une grosse boucle rouge entoure cet homme et ce que vous ressentez. Vous ferez d’une pierre deux coups : vous serez réceptive au cadeau contenu dans cette situation et vous  mettrez de la légèreté, de la fantaisie dans tout ça.

Dites ensuite oui et à ce que vous vivez, sans le juger, et laissez émerger ce qui vous vient spontanément suite à cette accolade salutaire. Exprimez-vous à partir de ce nouvel espace si le cœur vous en dit. Laissez-vous surprendre…

En restant ainsi ouverte, vous allez vous sentir plus vulnérable. Réjouissez-vous : c’est justement ce qui nous rend tous attirants de manière désarmante! C’est aussi ce qui rend la qualité de notre présence bienfaisante, captivante et contagieuse.

Si vous désirez explorer plus en profondeur l’art d’embrasser la vérité du cœur, de faire les yeux à l’inconnu et de danser avec l’imprévu, eh oui! vous devrez acheter Le Cœur Créateur, en vente dans les bonnes librairies.

Voulez-vous savoir ce qui va arriver si vous vous braquez ? Suite au prochain billet…

N’hésitez pas à envoyer ce texte à vos ami(es) et vos ennemi(es), ça pourrait leur faire du bien et à vous aussi!