Êtes-vous fatigués de forcer pour rien?

 

Je bénis le moment où les écailles me sont tombées de yeux.

Le moment où j’ai réalisé que plus je m’efforçais de changer, plus je m’éloignais de ce que je voulais ressentir, accomplir ou recevoir.

Je suis tombée en bas de ma chaise !

J’ai saisi que celle qui voulait me transformer le faisait pour fuir ce que je suis parce qu’à ses yeux c’était pas assez  fort, beau, intelligent « hot », « cool » ou « in » à son goût.

Du coup, j’ai arrêté de forcer du nez et me suis déposée au fond de moi où  j’ai éprouvé la délicieuse sensation de revenir à la maison, à la douceur de mon cœur, à l’amour.

En lâchant la crampe de ma résistance, j’ai découvert en-dessous un beau mollet tendre, vivant et fluide.

 

Le même renversement salutaire s’est produit dans mes relations.

Quand je m’efforce en vain d’obtenir ce que je désire de quelqu’un qui ne peut pas ou ne veut pas me le donner, ça m’empêche de m’ouvrir à le recevoir.

Comme si je poussais vers l’extérieur sur une porte battante pour l’ouvrir alors qu’elle s’ouvre vers l’intérieur quand j’arrête de pousser.

Je sais maintenant que quand ça ne répond pas dehors, c’est une invitation à prendre l’appel en-dedans.

Que quand je frappe un mur ou une fermeture dehors, c’est une invitation à m’ouvrir plus grand en-dedans.

Quand je vis un rejet dehors, c’est une invitation à m’accepter plus profondément en-dedans.

Quand je vis une trahison ou un abandon, c’est une invitation à être plus proche de moi, plus fidèle à moi-même.

Quand  je me trouve dans une impasse c’est le temps de lâcher le contrôle pour laisser émerger du nouveau…

 

La pratique

Et vous, savez-vous quels sont les endroits où vous forcez du nez pour changer, parce que vous rejetez ce que vous êtes, sentez, vivez ou désirez ?

Voyez-vous les endroits où vous poussez sur l’autre, au lieu de lâcher prise pour vous ouvrir à recevoir ?

Vous allez les reconnaître à leur crispation et leurs jugements, leurs « il faut » stériles et leurs coulis de reproches plus ou moins subtils contre vous et les autres.

Ce sont les endroits où vous tournez en rond, où vous vous tapez ur la tête et où vous essayer de contrôler l’incontrôlable : pas de lousse, pas de tendresse, pas de joie, pas de liberté à l’horizon !

 

Une fois que vous en avez choisi un, faites la pratique qui suit, adaptée de mon livre Le Cœur Créateur.

Ne sous-estimez pas cette pratique parce qu’elle est simple.

Elle nous permet  de lâcher prise pour accéder aux richesses et aux ressources d’une part de nous beaucoup plus vaste, inventive, bienveillante et inclusive que notre petit moi qui force du nez pour rien.

À plusieurs reprises, dites la phrase suivante

– Ce que je vis maintenant est parfait pour lâcher ce qui m’empêche de m’ouvrir à l’amour et de recevoir ce qui me tient à cœur avec bonheur.

En la disant, inspirez profondément -comme si vous humiez un parfum que vous aimez- et laissez pénétrer ces mots jusque dans votre ventre, pour aller vous déposer doucement au fond de vous.

Puis laissez sortir un long Ahhhh vibrant en expirant pour laisser aller vos tensions et vos crispations.

Faites-le jusqu’à ce que vous sentiez une détente, une ouverture, une regain de vitalité, un élan, un espoir ou un apaisement.

Puis restez ouverts aux impulsions ou aux inspirations qui vous viennent naturellement.

Mine de rien, vous venez d’ouvrir le canal du Coeur Créateur pour libérer le meilleur de vous et recevoir le meilleur de la vie et des autres.

 

Si vous voulez rendre cette pratique encore plus tangible et créative.

Dessinez sur une feuille un symbole tout simple de ce que vous vivez ou rencontrez et une image sommaire de vous à côtés (un p’tit bonhomme allumette fera l’affaire).

Faites un grand cœur rouge autour des deux. Puis, tracez une flèche en diagonale qui le traverse et le dépasse.

À la pointe de la flèche, percez un trou avec votre crayon. Insérez-y un bout de papier vierge enroulé qui représente  votre ouverture à recevoir du beau, du bon et du nouveau de ce que vous vivez et rencontrez.

Mettez ensuite cette feuille en vue. Chaque fois que vous la regardez, répétez votre intention de recevoir du bon, du beau et du nouveau de ce qui est là maintenant.

Puis dites simplement merci pour ouvrir votre cœur à recevoir.

Surtout ne vous cassez pas la tête ! Restez curieux et ouverts. Écoutez et suivez ce qui vous vient.

Donnez-m’en des nouvelles, ça me fait toujours plaisir !

 

Denise Noël écrit à: www.coeurcreateur.com/blogue où elle offre des clés pour dépasser nos peurs, libérer le pouvoir créateur de nos relations et développer un qualité de présence qui fait toute la différence dans nos relations et nos créations!

Pour vous inscrire au blogue, écrivez moi à: info@improrelations.com

Publicités

Savez-vous à quoi ça sert une impasse?

 

Savez-vous à quoi ça sert une impasse?

 C’est quoi une impasse? Une interaction – avec une personne, une situation, un malaise, un désir, une création – sans issue.

Pas la moindre possibilité amoureuse ou créatrice à l’horizon.

Tout semble contre nous. Les échecs et les malaises se multiplient, les conflits se répètent, le ressentiment et le désespoir grandissent, le bonheur prend la poudre d’escampette.

On perd ses moyens, sa vitalité, son estime, ses espoirs, son sommeil, sa créativité, ses cheveux (malheureusement pas sa cellulite ou sa bedaine, ne serait-ce pas merveilleux?).

On se sent victimes d’un mauvais sort, paralysés, désespérés, comme ces enfants qui se font prendre l’hiver, la langue collée dur comme fer sur un poteau de fer. Si on se dégage, ça fait mal et si on reste pris là, on est mal.

Sans qu’on le sache, ce sont nos ne pas  qui nous gardent ainsi douloureusement scotchés à ce qui nous rend malheureux: ne pas perdre la face, le dessus, le contrôle, ne pas être vulnérables, ne pas avoir besoin d’aide ou d’amour.

Nos impasses nous obligent à perdre la bataille de ces ne pas inconscients qui oppriment notre vraie nature – l’amoureuse et la créatrice – et nous font tourner en rond, nous isolent, nous éteignent.

Lorsqu’on cesse cette lutte, l’ingéniosité et la beauté de nos obstacles les plus coriaces nous sautent aux yeux.

Ils nous font lâcher nos séparations, répétitions, compétitions et contractions habituelles pour réaliser ce qui nous comble au-delà de nos espérances : nous connecter amoureusement et créativement à ce qu’on est, vit, aime, rencontre et souhaite.

On participe alors à l’espace vibrant, créatif et généreux des liens qui nous épanouissent individuellement tout en répondant à notre besoin d’appartenance en nous unissant les uns aux autres. Finie la dualité entre être foncièrement soi-même et faire partie d’un plus grand tout!

En prime, on a accès à une manne d’idées, d’énergies, de ressources et d’attitudes qui nous échappent quand on est en survie dans notre bulle fermée.

Alors, au lieu de sortir la hache de guerre, de vous fermer comme une huître ou de vous déguiser en courant d’air pour punir ceux qui n’ont pas répondu à vos prévisions féeriques, acceptez de perdre la bataille en beauté et d’embrasser tout ce que ça soulève en vous.

Ça va décoller comme par miracle votre langue des poteaux de fer de vos ne pas et vous redonner votre liberté d’aimer et de créer.

Attention, vous risquez de faire du même coup le bonheur de vos proches en leur donnant votre plus belle présence (minute là!), parfois même raison (eurk!), souvent ce qu’ils veulent (aie! c’est de l’exploitation ça !) tout en suivant les traces de votre propre joie (ah !bon c’est un peu moins pire, mais gardons l’œil ouvert quand même)!

Comment fait-on ça? En se rappelant d’abord qu’on ne perd rien de vital en perdant cette bataille. Uniquement ce qui entrave notre abandon à la joie, l’amour, la liberté, les besoins réels et la spontanéité créatrice de qui on est essentiellement.

Puis, en abordant ce qu’on vit avec la conviction que tout est parfait pour aimer et créer, jumelée à l’intention de découvrir la perle cachée dans nos impasses.

Ajoutons ensuite un brin de curiosité pour faire les yeux doux à l’inconnu et un grand bol de compassion.

Nous voilà prêts à plonger dans notre monde intérieur pour embrasser ce que cette interaction ou cette situation touche en nous et libérer ce qu’elle frustre, étouffe ou brime chez nous.

Nos langues libérées s’en réjouiront et chanteront les louanges du Cœur Créateur.

Si vous n’arrivez pas à vous décoller du poteau de vos ne pas, lisez le chapitre7 du Cœur Créateur pour les transformer en dons humanitaires.

Bonne semaine!


De la pression de prouver votre valeur à la liberté d’exprimer votre potentiel avec bonheur et de faire la différence dont vous rêvez dans vos relations

 

La vraie grandeur, la vraie liberté, la vraie joie viennent du coeur

 

Vous sentez-vous doué d’un beau potentiel mais bloqué, insatisfait, jamais assez dans vos relations ou vos créations?

Êtes-vous fatigués de vous mettre de la pression pour prouver votre valeur et répondre aux attentes extérieures sans satisfaction à l’horizon?

La possibilité du rejet ou du jugement vous empêche-t-elle d’aller au bout de vous-même, de votre potentiel, de votre expression, de vos amours? 

Réalisez-vous vos souhaits et vos projets pour vous apercevoir à la ligne d’arrivée que ce n’est jamais assez pour faire votre bonheur?

 

Imaginez ce que vous pourriez vivre et accomplir si

vous cessiez de vous juger et vous préoccuper de ce que les autres pensent de vous pour exprimer votre vraie grandeur avec coeur et bonheur

vous pouviez faire la différence que vous désirez dans votre vie, vos relations, vos créations en étant de plus en plus libre d’être vous-même

vous saviez comment aborder chacune de vos interactions, facile ou pénible, pour qu’elle devienne une porte d’entrée vers ce qui vous tient à coeur

 

Si vous en avez assez

de ne pas être fidèle à vous-même, de ne pas vous exprimer librement et de ne pas aimer pleinement

de ne pas avoir l’impact et l’appréciation que vous désirez dans vos relations et vos créations

de ne pas pouvoir jouir de votre vie, de vos talents, de ce et de ceux que vous aimez

 

Rassurez-vous, il y a une porte de sortie 

Au fil des ans, j’ai découvert ce qui nous empêche d’exprimer notre vraie grandeur, de créer ce qui nous tient à coeur et de recevoir avec bonheur ce qu’on souhaite :

notre coeur, notre élans créateurs, notre valeur et notre bonheur sont coincés entre nos « Il Faut »  et nos réactions inavouées contre ces « Il Faut »  c’est-à-dire nos « F**ck You! ».

Depuis 38 ans, j’aide des créateurs, des entrepreneurs, des artistes, des artistes en herbe et des coach de toutes sortes à développer une qualité de présence qui les sort de ce piège et qui fait toute la différence.

Ils retrouvent alors la liberté d’être eux-mêmes, de  jouir de leur vie, d’exprimer leur potentiel unique,  de vivre des relations passionnantes et gratifiantes et de recevoir ce que leur coeur désire.

 

« Quand j’ai commencé le travail avec Denise, je me sentais à côté de mes souliers, à côté de mon chemin.

J’avais des jugements: je n’aime pas les groupes, c’est téteux, je ne suis pas mal prise à ce point là…

Pourtant, ça m’a permis de vivre  ce que j’ai toujours voulu vivre et je me sens tellement plus libre! 
Ça m’a fait découvrir que mes rêves les plus fous sont réalisables.
Geneviève Granbois, chocolatière 

 

 

 « J‘avais peur d’être vue dans ce que jugeais de moi.

Pourtant, quelle liberté, quelle énergie j’ai récupérées dans l’échange RÉEL,

Comme actrice, je suis plus vraie, plus libre, plus dans le DON et je ne juge plus ce qui sort de moi.

Accepter mes zones d’ombre m’a permis d’incarner mon personnage dans Mirador avec tellement plus de profondeur, de couleur et d’abandon!« 

Nathalie Coupal, comédienne

 

Dans le prochain atelier du Coeur Créateur ( novembre 2014), 

vous pourrez sortir à votre tour du piège des « Il Faut/Fuck You » pour:

être courageux, créateur et inspirant dans votre expression et vos créations que vous soyez parfait ou non

créer des interactions passionnantes et satisfaisantes avec vous-même, les autres, vos projets  et vos rêves

avoir l’impact et la reconnaissance que vous désirez en étant pleinement vous-même, détendu, en confiance 

ouvrir les portes que vous croyez interdites pour vous et aller au bout de vos amours, votre expression et vos rêves

 

« Je suis du genre cartésien qui trouvait que les affaires de coeur ce n’étaient pas vraiment « homme ».

Je n’aurais jamais cru qu’utiliser mon coeur me rendrait plus brillant!

Je suis passé du divorce envisagé avec ma conjointe (après 25 ans de mariage) à contempler le reste de ma vie avec elle (oui, c’est possible).

Comme formateur,  j’ai une plus grande satisfaction et je fais les choses parce que ça me plait . 

Je me laisse toucher par ce que les participants vivent, ce qui me permet d’intervenir avec plus de justesse et d’impact. »

Pierre Lescarbeauformateur en entreprises

 

L’atelier du Coeur Créateur sera pour vous:

– un environnement privilégié pour cesser de vous prouver, vous obliger, vous trafiquer, vous juger, faire semblant, vous mettre de la pression

– un laboratoire où vous explorerez des manières d’interagir et de vous exprimer qui vous font vibrer et qui inspirent les autres

– un oasis où vous pourrez embrasser tout ce que vous êtes, le sombre et le lumineux, pour libérer votre présence unique

– une aventure pour aller au bout de vos rêves en découvant des possibilités inespérées dans vos obstacles et conflits

– un contexte qui va vous permettre de dépasser vos peurs en vous acceptant où vous êtes, comme vous êtes

– une place où vous apprendrez à utiliser vos échecs pour vous ouvrir à recevoir ce que vous désirez

– un lieu où vous aurez l’heure juste sur ce qui vous empêche de vivre ce que vous souhaitez

– une fenêtre ouverte sur l’intelligence créatrice, la grandeur et le charisme de votre coeur 

 

« Ce travail m’a permis de sortir de la « glue » dans laquelle je me suis enlisée longtemps.

M’aimer assez pour rencontrer et exprimer ma vérité et ainsi laisser circuler la vie en moi.

À chaque fois que je le fais, c’est l’inconnu, la création dans toute sa grande simplicité, avec ses hauts et ses bas!

Dans mon travail d’actrice, je sens tellement la différence entre forcer le jeu, le fabriquer 

et  l’offrir de tout mon coeur librement, avec tout ce qui est là « 

 Danièle Proulx, comédienne

 

Oui mais Denise…

« Je me sentirais  « looser » d’aller dans un atelier comme ça… j’ai peur de pas être assez ceci ou cela… de me faire embobiner… »

C’est normal, plusieurs participants ont les mêmes réticentes et les mêmes peurs au départ.

La bonne nouvelle c’est que toutes vos réactions sont les bienvenues et vous pourrez les exprimer dans l’atelier pour vous rapprocher de votre coeur et de ce qui vous tient à coeur.

Le groupe va vous amener au delà de ce que vous pouvez accomplir et découvrir seul et vous aider à voir ce qui vous empêche de réaliser et recevoir ce que vous désirez le plus.

 

« Comment savoir si ça va marcher pour moi? »

Ça marche pour tous ceux qui s’investissent avec tout ce qu’ils sont: le beau et le moins beau, le fin et le moins fin, le petit et le grand, le doux et le fort, le brillant et le poche, le remarquable et l’ordinaire…

et qui font les pratiques proposées pour libérer leur vraie présence, créer du bon, du beau et du nouveau à partir de ce qui est là maintenant et recevoir avec bonheur ce qu’ils désirent.

 

Oui mais…  est-ce difficile?

Comme toute aventure du coeur, toute création digne de ce nom, c’est aussi exigeant que gratifiant, aussi impliquant que libérateur.

La bonne nouvelle, c’est que vous serez inspirés, encouragés, aimés, vus et soutenus comme vous l’avez rarement été

 

 » J’imaginais que j’allais avoir à performer, me prouver.

C’est exactement le contraire. Fiou, quelle libération !!!

Même si parfois ça m’a fait rencontrer mes zones d’ombre,  la présence et l’accueil des autres sont tellement bienfaisants!

 Je me sens tellement plus créatrice dans mon travail avec les gens que j’aide.

Et Denise est un modèle d’intégrité, de générosité, de créativité… ! »

Joanne Blais, psychologue

 

 

« L’atelier, c’est la vraie vie en format concentré. En y ajoutant un peu d’amour et d’eau fraîche, j’en retire tout le jus qui m’est nécessaire pour bien la vivre ma vie. »

Jean-Claude, informaticien

 

.Comment ça se passe un groupe d’Improrelations

L’initiation au Coeur Créateur est une fin de semaine de 2  jours de 9:30 à 5:30,  à Montréal.

Le groupe est de 8 personnes maximum, le prix 450$.

 

Pour ceux qui désirent aller plus loin, la fin de semaine est suivie d’une rencontre d’une journée, 6 à 8 semaines plus tard.

Entre la fin de semaine et cette  journée, les participants ont la chance d’intégrer ce qu’ils ont appris, en échangeant par courriel, guidés et soutenus par les clés, les pratiques

et les pistes que je leur offre face à ce qu’ils vivent et par les expériences et les découvertes de chacun.

Ils ont donc un soutien quotidien et peuvent appliquer ces pratiques et ces clés à ce qu’ils rencontrent dans leurs vies pour libérer leur potentiel amoureux et créateur

Cette journée d’atelier, incluant les échanges, le soutien et les pratiques pendant 6 à 8 semaines, est de 350$

 

« Les Improrelations m’ont remis en contact avec ma création et avec le canal de l’amour, mais l’amour gratuit, l’amour de la vie…

et cette attitude m’a permis d’ouvrir des portes que je croyais fermées. Les gens qui sont importants pour moi ont maintenant le goût d’être proche de moi.

Yves S, consultant en environnement

 

Les pratiques interactives et créatrices donnent l’occasion à chacun de saisir sur le vif:

comment embrasser tout ce qu’il est pour se sentir entier, vibrant, en paix

comment s’exercer à une expression authentique vivante qui libère son cœur et ses dons uniques et qui rejoint les autres

comment interagir créativement avec son entourage pour découvrir ce qui veut naître de beau de bon et de nouveau dans sa vie

 

« C’est incroyable de constater comme je pouvais endurer auparavant. J’estimais que ça faisait partie de la vie!

La sortie au grand jour de mon ombre et la formulation d’intentions créatrices ont un réel impact sur mon travail d’écriture.  

Grâce à ce travail j’ai retrouvé ma nature fervente, ma confiance en ma vocation et mon talent. Je reçois depuis des averses d’inspirations.

L’amour qui circule dans le groupe n’est pas basé sur la répression de nos laideurs ni sur la négation de nos difficultés

Ça répond à ma soif de vie créatrice, en dehors de la zone proprement artistique! »

Denise Neveu, écrivaine

 

Je n’étais jamais satisfaire dans ma vie, je n’en avais jamais assez.

J’ai appris qu’exprimer mon potentiel me remplit et que l’amour est une expérience qui se renouvelle.

Dans ma vie professionnelle, je prends plaisir à faire les efforts qu’il faut, à jouer, à créer.

J’ai maintenant une relation avec un homme aimant et généreux et j’ai pris goût

Tout est amplifié en groupe, les défis sont grands mais les bénéfices tout autant.

C’est le meilleur investissement de ma vie!!

 Marie Brouillet, coach et directrice de formation

 

M’exprimer dans le groupe m’a donné la force et le courage de dépasser mes peurs.
 Je réalise les rêves qui me faisaient peur avant.
Avant je n’osais même pas prendre un cours d’acteur ou passer des auditions.
Je fais maintenant le métier d’acteur dont je rêvais et j’ai une belle relation amoureuse pour la première fois.
Et cet amour que je commence finalement à  sentir dans ma vie, est un rêve qui m’a paru si lointain depuis si longtemps. 
J’ai jamais eu autant de plaisir dans ma vie à faire les choses les plus banales…. »

Gian, auteur et acteur

 

  » J’ai récupéré MA VIE. Aujourd’hui, je suis mariée et heureuse en amour.

Mon conjoint et moi avons adopté deux enfants. Jamais, je n’aurais pu vivre ça auparavant.  J’exigeais la perfection! 

Le groupe est un terrain de jeux incroyable qui permet au meilleur de moi d’émerger. 

Lorsqu’un de nous fait un pas, tous en profitent. Peu importe ce que je vis, je ne suis pas seule.

Avant je rêvais. Maintenant je vis mes rêves.

J’ai rencontré beaucoup de grands maîtres, j’ai trop et mal médité. Je cherchais à « m’élever », à me placer au-dessus des autres.

Maintenant, je vis la richesse du quotidien plutôt qu’idéaliser un nirvana dans l’au-delà. »

Eugénie Francoeur, journaliste et directrice à « Voyager pour l’humanité »

 

« Il y a de la vie dans ma vie!!!  Ça goûte bon!!!

Aïe!  Une chance que je suis allée te voir car j’étais en train de passer carrément à côté de ma vie!!! »

Ursula enseignante et artiste

 

Prochain groupe d’Improrelations: Septembre 2014!

 Pour vous inscrire, écrivez-moi à: info@improrelations.com