Êtes-vous assez fous pour être heureux?

 

Pour le 1er avril revoici ce billet qui va injecter une belle dose de folie créatrice et amoureuse dans vos têtes, vos projets et vos journée!

La pratique que je propose plus bas va donner un second souffle à vos élans et vos vies et vous permettre de jouer un bon tour à vos cercles vicieux et trop sérieux préférés…

Bonne lecture et bonne pratique!

 

Rien de mieux qu’une dose de folie créatrice pour mettre du lousse dans ses cercles vicieux et s’ouvrir à des possibilités inespérées!

Lire la Suite

Publicités

Ah, ces ‘ne pas’ qui nous cimentent à ce qui ne va pas!

Ah, ces ne pas qui nous cimentent à ce qui ne va pas!

Mes participants me demandent parfois comment je fais pour être si enthousiaste (les endurer quoi!) et si je suis, moi aussi, déçue, blessée ou frustrée face à l’adversité. Bien sûr, je sens la même chose que tout le monde! J’ai le goût de les jeter par la fenêtre par moments et j’ai même déjà pensé faire cuire mon bébé pour souper…La différence c’est ce que je fais avec ce que je vis.

Ce que je fais avec?

D’abord, je ne nie pas ou ne trafique pas ce qui se passe en moi. Je suis fâchée, peinée, apeurée, tannée, déprimée, envieuse ou honteuse? Je l’avoue. La vérité qu’on embrasse avec cœur est le point de départ de tous les possibles. À bas la perfection, adieu odeur de sainteté!

Ensuite, j’ai toujours une réserve de ôhhhh, enrobés de curiosité, à portée de la main parce que je sais d’expérience qu’il y a des possibilités créacoeur cachées dans tout.

Ça a l’air de rien cette p’tite phrase-là mais, comme la loto, ça change tout! Elle est tatouée dans ma psyché et, beau temps mauvais temps, je me l’applique. Que ça me tente ou non, je pars à la recherche de ce qui me fera vibrer et m’émerveiller à nouveau.

Pourquoi? Parce que je sais ce qui arrive quand on se barricade contre ce qui nous heurte ou nous déplait, au lieu de s’ouvrir à ces belles potentialités mystérieuses.

Ah oui? Oh oui! C’est pire que tout ce qu’on peut se faire faire par les autres ou la vie : notre flot créateur et amoureux se fait alors capturer et avaler tout rond par la tribu barbare des ne pas! Il stagne, se pollue, nous empoisonne.

Plus d’espoir ou de contentement à l’horizon : c’est le désert, la famine, la guerre. Les cercles vicieux prolifèrent comme la peste bubonique (oups! j’avais écrit bucolique) et on déprime, angoisse, rumine, moisit, dépérit là-dedans.

On tourne en rond, ça goûte pas bon mais, pas question de faire quoique ce soit de bon avec ce qui nous arrive!

C’est quoi encore des ne pas? L’envers des oui et : ne pas perdre la face ou le dessus, ne pas se faire avoir ou contrôler, ne pas être rejeté ou pris en défaut, ne pas être blessé, ne pas avoir tort ou faire rire de soi… Ces p’tits malins sont la crazy glue qui nous soudent à nos misères et nos malheurs

Plutôt qu’ouvrir ses bras, son coeur et son esprit à ce qui est rejeté, nié, bloqué par notre entourage (un sentiment, un besoin, une limite, un élan, une inspiration), on leur ferme nous-mêmes la porte au nez. Vous en voulez pas, ben tiens j’en n’ai pas besoin!

On bloque tout élan, tout mouvement vibrant, on calfeutre les ouvertures et on coupe le contact : suicide au gaz! Plus rien de beau, bon, nouveau ne peut entrer ou sortir. Et, si jamais la vie nous en envoie, on n’en jouira pas, bon!.

Dommage car tout ce qui nous ouvre et nous fait vibrer, nous permet de danser avec le Cœur Créateur.

Et, réjouissez-vous, il ne danse pas seulement la valse mais aussi le rock and roll et le boogie -woogie. Une colère ou un beau non pleins de vie, qui vous ouvrent et vous font vibrer, sont de loin préférables à un oui ou un je t’aime sans jus qui vous gardent éteints dans votre bulle fermé.

Au lieu de vous laisser asphyxier par les gaz toxiques de vos ne pas, demandez-vous :

Qu’est-ce qui est le plus bloqué, rejeté, blessé chez moi par cet obstacle ou cette personne?

C’est justement ce que vous avez besoin d’embrasser et libérer pour la plus grande joie de tous! Ouvrez les bras avec coeur  à ce qui est blessé puis, laissez émerger et circuler ce qui est entravé pour lui donner la clé des champs.

Pourquoi ne pas célébrer cette vie naissante? Dessinez-vous des cœurs au crayon- feutre sous les pieds et sur une musique qui vous allume, laissez vos cœurs vous faire danser le boogie-woogie des créateurs amoureux libérés!

 Bonne fin de semaine!