Vous privez-vous de la joie de vous dépasser?


L’invitation au dépassement

« Pour qui tu te prends … ! »

Ça fait à peine 30 minutes que l’atelier d’Improrelations a débuté et nous voilà en pleine brousse relationnelle !

Je viens d’inviter 6 femmes et 2 hommes frémissants à dire Bienvenue à ce qui les habite, pour être en accord avec eux-mêmes et présents à nous.

À mon tour, j’exprime ma joie et ma vulnérabilité à l’idée de plonger dans le vide avec eux.

C’est là que Zoé, une récidiviste à l’atelier, me demande, le front crispé, si elle peut nous faire part des jugements qui l’assaillent face à moi.

Elle ne s’apprête sûrement pas à me lancer des fleurs, mais je sens qu’elle se dépasse pour s’ouvrir, alors je l’encourage à s’exprimer.

Elle s’exécute, en s’excusant au passage de ces parasites qui font du boucan dans sa tête :

« Pour qui tu te prends de dire que tu es notre chef d’orchestre … pi j’le crois pas que tu vas dans l’inconnu avec nous ! »

Elle fait référence à la réception improvisée que je leur ai faite à la porte.

Avant même leur arrivée, go, go, go, 3 élans spontanés ont interrompu le ronron de ma routine.

En passant à côté de mon ordi : hop, l’impulsion de mettre une chanson de Gurrumul me happe !

En promenant un kleenex sur la poussière qui a poussé sur mon meuble pendant la nuit: oups, l’archet-qui-fait-chanter-nos-cordes-sensibles me fait de l’œil et je le saisis au vol !

En ouvrant la porte aux participants : vlan, sans crier gare je deviens un chef d’orchestre, la baguette/archet en l’air, les invitant à tour de rôle à entrer dans la danse!

Mais là, je me demande ce qu’on va bien pouvoir aimer et créer à partir de la réaction inattendue de Zoé!

Pendant un moment, je me sens en déséquilibre, les jambes écartillées sur mes patins, comme à 5 ans quand je faisais mes premiers pas sur la glace.

Je ne suis pas surprise, à chaque groupe, portée par une intention créacoeur fraîchement sortie de mon four intérieur, je m’attends à me dépasser, donc à sortir de ma zone de confort par amour.

Par amour pour mes élans amoureux et créateurs et ceux des participants, pour la vitalité du groupe, la qualité de nos liens, l’authenticité de nos expressions…

La création amoureuse

Pour cet atelier, mon intention est de découvrir de nouvelles voies de création à partir de ce qu’on vit et rencontre ensemble. C’est le temps ou jamais !

Après un bref échange, où je la reçois puis m’exprime, je remercie Zoé de son courage et lui pose une question créacoeur pour l’amener à faire les yeux doux à l’inconnu et à danser avec l’imprévu:

– Qu’est-ce qui émergerait d’inattendu en toi si tu lâchais tes jugements ?

– C’est drôle ce qui me vient, j’aurais le goût de me laisser couler sur le plancher.

Deux secondes plus tard, la voilà sur le plancher, détendue, le visage adouci, un sourire sur les lèvres. Elle est passé de Godzilla à Mona Lisa dans le temps de le dire!

Soudain, son pied attire mon attention. Sans réfléchir, j’incite Zoé à le laisser nous faire la jasette, pour sortir du rationnel et accéder à la sagesse intuitive du corps.

Enjouée, elle nous dit que son pied a le goût de toucher sa voisine. Ce qu’elle fait aussitôt au grand plaisir de celle-ci qui la rejoint sur le plancher pour une danse de pieds en l’air.

Qui aurait cru que derrière ses jugements, se cachait un élan amoureux et créateur : un besoin de contact et de jeu spontané avec nous ?

Leur plaisir contagieux incite les autres à s’agglutiner sur le plancher pour ajouter leurs pieds en riant à cette danse folichonne.

En se dépassant pour plonger dans l’inconnu avec moi, Zoé a découvert un fil d’or qui nous a rapprochés, libérés, unis dans un bain de vie et de chaleur !

Si on était des raisins, on ferait du bon vin c’est certain!

Les créations amoureuses se sont ensuite multipliées, au rythme de nos dépassements mutuels, à partir des blocages, vérités, malaises, élans de chacun.

Elles nous ont fait passer des impasses du mental isoloir au possibilités généreuses du Coeur Créateur.

Bien sûr, on ne s’est pas rendus au bout de ce passage à tout coup.

Comme il demande un mélange d’intention créatrice et d’abandon amoureux, il faut parfois accepter un échec créacoeur ou enterrer la hache de guerre d’un « ne pas » avant de jouir du beau, du bon et du nouveau que fait naître le dépassement.

Mais une chose est certaine: il y a des trésors d’amour et de créativité cachés dans la brousse de nos interactions!

Quand on accepte de se dépasser avec coeur, courage, inventivité et authenticité on peut tous les découvrir.

La pratique

Voulez-vous aussi goûter à la joie de vous dépasser et d’être une inspiration contagieuse pour vos proches?

Attention ! Une fois traversé l’inconfort de départ, vous risquez de voir vos fatigues, blocages et frustrations partir en fumée !

Alors voici quelques exemples de culbutes salutaires, pour sortir de votre zone de confort et vous dépasser par amour. Allez-y à petites doses, un élan, un geste, un pas à la fois.

Si vous prenez toujours le crachoir ou la vedette, donnez de l’importance aux autres en les écoutant avec coeur, par amour pour votre chaleur humaine.

Si vous êtes portés à cacher ce que vous vivez, révélez une vérité, par amour pour votre vraie présence.

Si vous retenez vos élans amoureux ou créateurs, exprimez-en 1 ou 2, par amour pour votre liberté d’expression.

Si vous prenez tout au sérieux, osez faire une folie, par amour pour votre légèreté.

Si vous refusez habituellement de jouer ou participer avec les autres, dites « oui », par amour pour votre vitalité, votre ouverture et votre entourage.

Si vous avez tendance à répondre aux attentes extérieures pour qu’on vous trouve bons et fins, osez dire « non » par amour pour votre liberté d’être.

Si vous vous privez de faire quelque chose parce que vous craignez de ne pas être bons, allez-y en acceptant de faire des erreurs, par amour pour vos désirs et vos rêves

Si êtes souvent fermés, peu démonstratifs, laissez-vous toucher par vos proches et surprenez-les en leur exprimant tendresse et gratitude, par amour pour votre cœur.

Si vous refusez souvent l’effort, faites-en un, par amour pour vos projets créateurs, vos talents, vos proches.

Si vous avez un penchant pour le rationnel et le contrôlé, laissez-vous tenter par une impulsion gratuite, une fantaisie, par amour pour votre besoin d’aventure et de jeu.

Capice ?

Pendant les 2 prochaines semaines je vous invite à sortir de votre zone de confort et à vous dépasser pour libérer votre vraie nature, la créatrice et l’amoureuse.

Publicités

8 réflexions sur “Vous privez-vous de la joie de vous dépasser?

  1. Carlo

    Très beau texte Denise.
    On dirait qu’en lisant ces dernières lignes, je replonge dans mes souvenirs où je bloquais sans cesse mes élans amoureux, où j’aimais mieux mourir seul dans mon coin que de montrer ma souffrance ou ma vulnérabilité, ne serait-ce qu’une seconde…

    Et là je pense à maintenant. À ce DJ Allegro que tu m’as présenté, à cet élan créacoeur qui fait parti de ma vie de tous les jours. Je pense à combien de fois j’ai essayé d’éteindre TES élans, mais tu n’as jamais abandonné…et pour ça, je t’en remercie.
    Je veux continuer de partager mon amour pour les gens et je vais continuer de te demander d’être patiente avec moi 😉

    Merci pour tes conseils de cette semaine, je vais les mettre en pratique à l’instant même!!!

    passes une belle semaine et on se reparle plus tard!!

    gian
    xx

    • Denise Noël

      Merci Carlo! Je suis bien contente que tu ne sois pas mort seul dans ton coin, tu nous aurais manqué.
      Comme je le dis souvent, je ne suis pas patiente mais persévérante, alors oui je vais continuer à l’être avec toi.
      Merde pour ce soir!
      Denise

  2. Eva

    Tiens tiens…. c’est fou mais moi chère Denise, après avoir lu ça, j’ai envie de tester la chose pour les 2 prochaines décennies!
    Merci pour ce magnifique billet qui donne le goût de plonger dans les eaux chaudes ou frettes, dans les eaux pures ou troubles; en tous cas dans des eaux vraies, ça c’est sûr! xxxx
    Eva

    • Denise Noël

      Bonne idée Eva, tu nous donneras des nouvelles de ta plongée en eaux de toutes sortes!
      Qui sait tu pourrais découvrir des trésors oubliés au fond de tes mers intérieures…
      Denise

  3. Eugénie

    Merci Denise,
    Que c’est beau et bon de te lire. Que ça fait du bien! Et comme Èva, j’ai aussi envie de tester la chose pour les prochaines décennies.

    En lisant ton texte, je me suis replongée dans la magie de ce week-end et de cette danse des pieds digne des plus grands chorégraphes créacoeurs. Un p’tit délice imprévu!

    C’est tellement simple ce que tu nous partages et ça marche tellement bien!

    Depuis la semaine dernière, notre dernière rencontre, je mets de la folie dans ma vie et dans ma relation amoureuse, et c’est si l’fun. Mon chum t’adore:)

    Je laisse plus de place à l’élan du coeur et moins aux diktats de ma tête. Il y a un aller-retour entre les deux… mais le coeur gagne plus souvent! Tellement plus de joie et d’énergie circulent. J’apprends à sortir de ma zone de confort, à prendre des risques et à poursuivre mes élans créacoeurs.

    Et là, j’ai envie de te chanter: « Que ferais-je sans toi…?

    Merci et bonne semaine

    Eugénie XXX

    • Denise Noël

      Je suis contente Eugénie que tu fasses de la place aux élans et la folie du coeur et tant mieux si ton chum en profite!
      Et, de mon côté je pourrais chanter:
      Sans vous, je ne pourrais découvrir ces chorégraphies créacoeur!
      Denise

  4. Marie-Paule

    Merci Denise pour ce billet qui invite au dépassement
    de façon si limpide et claire qu’on serait fou de ne pas essayer! Et pour avoir déjà goûté à la force de ces pratiques, je sais combien elles sont porteuses dans toute leur simplicité. J’aime tes dessins, tes petits lutins, il y a de la vie quand tu créer, c’est clair.

    Marie-Paule

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s