Pour créer à votre goût, embrassez tout!

Pour créer à votre goût, embrassez tout!

Amandine, une urgence dans la voix, me lance un S.O.S. : aide-moi, je dois pondre un texte et je suis bloquée!

Bien sûr! C’est toujours une joie pour moi d’être la plombière de votre tuyauterie intérieure (le plombier est passé chez-moi et je baigne dans la joie de voir l’eau de l’évier couler comme une source vive sans cesse renouvelée, un luxe que j’oublie souvent de savourer).

Une fois chez moi, cette écrivaine en panne se plaint que ses inspirations font la grève et que ses personnages la boudent. Une vraie conspiration!

Elle se sent sèche comme un grain de sable dans le désert et se désespère : elle s’ennuie  de ses personnages, il faut absolument qu’ils recommencent à lui faire la jasette!

Intriguée, je lui demande depuis quand sa source est tarie.

C’est là qu’on découvre un ne pas musclé à l’œuvre dans son impasse : une réaction négative contre son éditeur.

Amandine est braquée contre lui. Elle s’attendait à ce qu’il soit enchanté de son travail, il lui a plutôt suggéré de retravailler certains passages. Elle doit remettre les bœufs devant la charrue, ayoye!

Une trâlée de ne pas s’échappe de sa bouche comme des mouches : il n’est jamais satisfait, elle n’a plus rien à donner, elle ne joue plus, bon!

Plutôt que recevoir avec tendresse ce que ça touche en elle, elle a fermé boutique, et le clapet à tout son beau monde imaginé.

Elle est renversée : finalement, c’est elle qui boude ses personnages et non l’inverse…

Une fois ses ne pas sortis de l’ombre, l’amour et la vie qui en était captifs rejaillissent et elle peut embrasser ce qu’elle ressent.

Elle se remet à avoir du cœur pour ce qu’elle vit et du cœur au ventre pour continuer sa création. La voilà redevenue une terre fertile pour ses inspirations et sa progéniture littéraire.

Je suis  aussi heureuse qu’elle de sentir sa flamme se rallumer et curieuse de voir ce que ça va donner dans son écriture…

Comme il nous reste du temps, elle me parle de sa difficulté à digérer ses quarante ans. C’est comme si la vie venait de coller l’étiquette « passé date » sur le fruit de ses rêves.

– Ça va bien dans ma vie mais je trouve que c’est trop tard, ça aurait dû arriver avant, il ne me reste pas assez de temps pour vivre ce que je voudrais.

– Et qu’aurais-tu aimé vivre que tu n’as pas vécu?

– Euhhhh…

Soudain, le chat sort du sac! Elle a tout ce qu’elle aurait pu souhaiter dans sa vie amoureuse et créatrice, et même plus. Il ne faut pas se réjouir pour autant quand même!

Faut croire qu’elle porte en elle la jumelle de son éditeur : l’insatisfaite. Rien ne semble assez bon pour contenter et enchanter cette grande dame…

Pour la dérider (oh!), j’improvise une chanson amusante qui l’invite à faire le deuil de son insatisfaite -qui elle est passée date – pour mordre à belles dents dans le fruit mûr et juteux de sa vie.

Elle arrive surprise et émerveillée à la rencontre suivante : sa sève coule à flot, ses personnages ont du bagout et sa joie d’écrire est ressuscitée

Elle n’en revient pas, on dirait de la magie! Je fais la fête avec elle, mais j’observe la magie de l’ouverture depuis trop longtemps pour m’en étonner.

L’ouverture à tout ce qu’on vit et rencontre, beau ou pas beau, pour libérer et offrir le meilleur de soi à nos amours et nos créations!

Ça nous ouvre les portes de l’univers enchanté, foisonnant, non domestiqué du Cœur Créateur.

Êtes-vous prêts à cesser d’être le tsunami de ce que vous sentez, recevez, souhaitez et créez?

À être présents avec cœur à ce qui vous touche, vous heurte, vous déséquilibre, vous comble ou vous réjouit, pour réaliser ce qui vous tient à cœur et faire le bonheur de vos proches?

C’est ce que chacune des pratiques contenues dans Le Cœur Créateur vous enseigne…

Maintenant une p’tite nouvelle : je commence un nouveau projet d’écriture et j’aurai moins de temps pour écrire mon blogue. Alors, cette fois c’est pour de bon, je vais publier un billet une fois par semaine, le lundi.

J’alternerai entre une inspiration plus courte, comme l’inspiration du jeudi, et un billet plus long comme celui-ci.

J’espère que ça vous donnera plus de temps pour approfondir et pratiquer ce que je vous écris et que vous en serez tout aussi ravis!

Publicités

13 réflexions sur “Pour créer à votre goût, embrassez tout!

  1. Eugénie

    Bravo Denise pour ce nouveau projet d’écriture! Nous en goûterons certainement les fruits…

    Ah! oui, l’insatisfaite chronique, je la connais bien; elle a menée une grande partie de ma vie. Même lorsque tout était parfait, ça ne l’était jamais assez et elle tentait de saboter.

    Depuis quelques semaines, grâce à un coup de baguette magique du Coeur Créateur qui a fait débloquer des mois, des années de thérapie créatrice et créative, je savoure le contentement… et un tout petit début de gratitude. Je me sens chôyée par la vie. Je travaille moins et je jouis de ces quelques heures supplémentaire libres pour créer, m’amuser, partager… et même si j’ai moins d’argent, c’est comme si j’appréciais plus ce que j’ai. Ça coule tellement plus avec mon amoureux, au travail, les amis, la famille.
    merci Denise!

    • Denise Noël

      Merci de nous faire part de tes progrès.
      Avoir ce qu’on souhaite et ne pas pouvoir y goûter c’est aussi pire, sinon plus, que de ne pas l’obtenir!
      Pour jouir de ce qui se passe de bon dans nos vies il faut accepter de le recevoir et
      donc d’avoir besoin des autres.
      C’est là que plusieurs bloquent et ferment la porte pour ne pas être vulnérables et pour ne pas
      perdre la bataille du mental isoloir qui veut se faire croire qu’il peut s’arranger tout seul…

  2. Eugénie

    Oui, c’est ça. Accepter d’avoir besoin des autres. Seule, je n’y arrive pas, je ne suis pas capable. Ouf! Et ça goûte tellement meilleur avec les autres! Et quel bonheur, à mon tour, d’être là pour les autres…

    • Denise Noël

      C’est la respiration des relations à son meilleur!
      Et, pour accepter d’avoir besoin des autres, il faut aussi s’accepter avec tout ce qu’on est.
      Qu’est-ce qui vient en premier, l’oeuf ou la poule?
      Mystère et boule de gomme…

  3. Oui, bravo pour ce projet d’écriture et pour cet élan qui t’anime!

    Tu nous as choyés au cours des derniers mois avec tous ces billets dont tu nous a fait cadeau à une cadence assez incroyable. Je n’ai pas de mal à imaginer que ta source déborde allègrement ces temps-ci alors profites-en bien… nous serons nombreux à en profiter à notre tour par la suite!

    Les lundis résonneront de la cascade de tes mots et j’attendrai tes inspirations du jeudi comme autant de rayons de soleil!

    Bon printemps!

  4. Eugénie

    Ah! un autre grand mystère de la vie… la poule ou l’oeuf?
    Oui, je pense que c’est la partie « challengeante »… s’accepter dans tout ce qu’on l’on est, avec tout ce que l’on vit. Y’a définitivement des parties de moi devant lesquelles j’ai fait « eurk » plutôt que de les accueillir. La beauté de la chose c’est que derrière ces « eurk », il y a des « wow »!

    • Denise Noël

      Yeah et Yé!!!
      P.S pour passer du eurk au wow ça prend une grosse pelletée d’humilitée, 3 cuillèrées de courage et un char d’amour.
      La merveille c’est qu’en acceptant son orgueil on devient humble, en embrassant ses peurs on développe son courage et en se permettant de ne pas être capable de s’aimer on s’aime déjà plus…

  5. Christiane

    Bonjour Denise,
    Je suis contente pour toi de ce nouveau projet de créativité.
    Et je suis contente pour moi, pour nous que tu sois quand même là le lundi matin. Tu es ma vitamine énergisante pour penser à m’écouter et à créer avec mon Coeur Créateur.
    Place au Renouveau!

  6. Carlo

    Merci à tous pour vos belles paroles, j’avais besoin d’une pillule énergisante ce matin…là je me sens bcp plus vivant!!!….je suis vraiment pas le plus too much…..une chance….

    xx

    • Denise Noël

      Tant mieux, je suis toujours heureuse de savoir que les paroles des uns font du bien aux autres,
      c’est la beauté et la richesse de nos interactions!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s