Le meilleur de soi c’est où ça?

 

Le meilleur de soi c’est où ça?

 Un homme boudeur dit à sa femme, c’est cruel ce que je te fais et son visage s’allume comme un phare dans la nuit (une vérité du cœur).

Un jeune séducteur tombe dans les bras de sa blonde en disant je t’aime et se transforme en vibrateur géant (un élan amoureux).

Une actrice bloquée accepte de l’aide pour mieux jouer et se sent transportée par un fleuve d’inspirations et de connexions vibrantes (le besoin des autres pour libérer le meilleur de soi).

Un bon gars prend le risque de dire non, se met à pétiller comme un 7up et allume tout le monde autour de lui (une limite authentique).

Un chanteur s’abandonne à sa joie et son amour de la musique et les transmet en direct à son public (une expression gratuite contagieuse).

Une personne éteinte exprime sa haine, dans le but de s’ouvrir et se libérer, et se sent renaître comme une tulipe au printemps (une participation sans réserve).

Une animatrice suit une folle inspiration pour rejoindre un participant et ils se retrouvent ensemble au pays des délices et merveilles (une inspiration créatrice amoureuse).

Un participant avoue qu’il a peur et se dépose dans une paix ouateuse qui se propage aux autres membres du groupe (une vulnérabilité embrassée).

Une femme sort de sa bulle pour demander à une amie en difficulté si elle a besoin d’elle, et elles fondent ensemble comme une crème glacée sur la langue (une réponse spontanée au besoin de l’autre).

Un homme dit merci avec cœur pour le soutien qu’il a reçu et sent son territoire s’agrandir de plusieurs degrés (une gratitude qui ouvre sur l’autre).

Qu’ont-ils en commun? Ils donnent le meilleur d’eux-mêmes – leur pressence!

Contrairement à ce qu’on croit, le meilleur de soi ce n’est pas le plus hot, le plus lisse, le plus gentil, le plus irréprochable, le plus transcendant, le plus brillant, le plus fort de soi.

C’est ce qui remet notre flot amoureux et créateur en mouvement. Ce qui nous ouvre et nous sort de nos ressentiments, nos fermetures, nos luttes. Ce qui nous fait vibrer et fait vibrer les autres. Ce qui émerge en nous maintenant, quand on l’embrasse et l’exprime dans l’intention de s’ouvrir, de découvrir et de contribuer à son entourage.

Tout ce qu’on vit se transforme ainsi en présence vivante, libre, amoureuse, inspirante et crée des harmonies nouvelles qui répondent à ce qui nous tient à cœur.

Nos peines deviennent réconfortantes, nos joies contagieuses, nos peurs désarmantes, nos erreurs libératrices, nos talents fructueux, nos colères vivifiantes, nos limites créatrices, nos besoins rassembleurs, nos blessures épanouissantes. 

De la création amoureuse à son meilleur!

C’est le Qui et le Pourquoi qui produisent cette magie, l’intention et l’attitude. Qui interagit et Pourquoi, this is the question!

Est-ce une vieille identité basée sur des ne pas inavoués ou la part de nous qui dit oui et dans l’intention d’aimer et de créer du bon, du beau et du nouveau pour la joie de tous?

Qu’est-ce qui nous garde prisonniers de ces ne pas? C’est qu’on a honte du meilleur de soi!

On a décidé il y a belle lurette de l’enterrer dans le fond de sa cour ou de sa cave pour ne pas être blessés, abusés, et on croit que ce n’est plus sortable, plus viable.

On trouve ça nono, cucu, bébé, gnangnan, molasse, moche. Le monde à l’envers!

C’est là qu’il ne faut pas se fier à ce qui se dit dans notre tête, mais à l’effet produit dans notre corps.

Voici les signes que vous vibrez et baignez dans le  meilleur de vous.

Votre respiration déploie ses voiles. Vos eaux intérieures commencent à frémir, à chanter. La joie pétille dans votre corps. L’espoir vous fait de l’œil. Vos peurs s’apaisent comme des enfants bercés. Vos élans ont le goût de s’élancer. Vos inspirations allument leurs chandelles. Votre cœur bondit et se met à pomper de l’amour.

Dorénavant, vérifiez si ce que vous sentez et exprimez vous rend plus vibrants et proches des gens.

Sinon, embrassez ce qui vous habite en disant : ce que je sens maintenant est parfait pour aimer et créer des harmonies nouvelles qui répondent à ce qui me tient à cœur.

Répétez-le, chantez-le, dansez-le, rappez-le, écrivez-le bluesez-le, murmurez-le aux oreilles de votre Myéline jusqu’à ce que vous vous sentiez ouverts, curieux et vivants.

Rappelez-vous : pour épanouir le meilleur de vous, vous avez besoin de l’offrir et, pour faire grandir le nôtre, on a besoin de le recevoir!

C’est la multiplication des dons, un vrai miracle!

Alors, pour participer à ce miracle et faire des heureux, ne vous gênez pas pour envoyer ce billet à vos proches et cliquer sur j’aime sur Facebook.

Publicités

6 réflexions sur “Le meilleur de soi c’est où ça?

  1. Le meilleur de soi, c’est bon ça!!!
    Pas toujours facile pour moi mais quand c’est là et c’est là de plus en plus souvent grâce à ton enseignement et tes écrits, que c’est bon.
    Merci.

  2. Nathalie

    Bon, encore un fois, on dirait que tu as écrit ce billet juuuuste pour moi!
    MERCI.
    Voilà tout plein de sens, pour porter ma journée!

  3. Comme un mémo de vie, un référentiel pour les heures où ça dérape et où on perd son nord. Je m’en imprimerai une copie papier que je conserverai à ma vue.
    Je m’en ferai ainsi une petite boussole de mots et de vérité.
    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s