Cultivez votre génie comme vos tomates!

Cultivez votre génie comme vos tomates!

 Vous ai-je dit que j’adore ma Myéline?

Non, non ce n’est pas une chanteuse française! C’est une substance futée du cerveau qui cultive nos talents comme des plants de tomates.

Comment? Quand on pratique intensément de nouvelles choses, en corrigeant nos erreurs au fur et à mesure, elle enrobe et renforce les circuits nerveux qu’on active.

Les chercheurs appellent ça la pratique profonde. Plus on la fait, plus notre chère Myéline s’enroule autour de nos conduits comme une danseuse autour du poteau.

Plus elle s’enroule, plus nos signaux électriques excités circulent avec force et rapidité.

Et… plus nos mouvements et nos idées deviennent rapides, fluides, prodigieux.

Une histoire de co-création digne du Cœur Créateur.

Mais, elle a ses exigences la Myéline. On doit se dépasser et aller dans l’inconnu avec la passion d’apprendre, puis s’absorber dans ce qu’on fait, accepter ses fautes et les rectifier sur le vif.

Être en état de découverte amoureuse quoi!

On rencontre des difficultés et des inconforts, mais ça vaut le coup : quand notre Myéline fait sa danse, nos pratiques sont beaucoup plus fructueuses, nos résultats durables et, petit à petit, on devient des génies.

Voilà pourquoi j’ai invité Jules, convaincu que sa blonde brime sa liberté d’expression, à faire une pratique profonde : chanter avec moi sur fond de maracas.

Pour ce mâle alpha qui veut être bon à tout prix, c’est un dépassement garanti. Comme de fait, il  me répond spontanément : ah, non pas ça!!

Avec quelques encouragements, il saute à l’eau et se prend au jeu. Alors qu’il se laisse aller avec bonheur et brio, il échappe un de ses maracas : paralysie instantanée… rougeur subite… et illumination soudaine!

– Ôôôhhh! C’est moi qui me bloque! Je me juge et me tape dessus quand je me trompe!

Oui! Les obstacles auxquels on se bute à répétition au-dehors nous indiquent les endroits où on se fait inconsciemment des jambettes en dedans.

Rien de mieux qu’une pratique profonde pour le réaliser et goûter à la joie d’élargir son terrain de jeu en se dépassant! Alors on reprend de plus belle…

Sur le pas de la porte, les yeux brillants, il me remercie, comme s’il venait de gagner un prix Génie : celui de son génie créateur et amoureux. En prime, il part avec une liberté de plus : celle de se tromper pour la plus grande joie de tous!

Avez-vous le goût de faire danser votre Myéline pour cultiver votre génie à votre tour? Oui, alors reprenons la pratique du Ôôôh émerveillé, avec quelques variantes.

Pendant toute une journée, face à vos malaises, vos obstacles, vos déceptions, au lieu de réagir comme d’habitude, corrigez le tir pour être en état de découverte amoureuse.

Répétez ce qui suit sur un ton émerveillé, en vous absorbant entièrement dans la phrase, jusqu’à ce que vous vous sentiez en état de découverte amoureuse, c’est-à-dire ouvert, curieux, joyeux.

– Ôôôh, je me demande ce que je peux recevoir de beau, de bon et de nouveau de cette situation?

Au début, vous allez sans doute trouver ça difficile et revenir dans vos vieilles pantoufles. C’est normal. Reconnaissez-le sans vous juger en vous rappelant qu’il faut faire des erreurs et les corriger pour devenir génial.

Puis claironnez à nouveau votre formule magique, en imaginant que votre chère Myéline s’enroule langoureusement autour de vos circuits amoureux et créateurs pour les allumer et les fortifier.

Répétez jusqu’à ce que vous soyez en état de découverte amoureuse. Restez ouverts aux inspirations et aux mouvements qui vous viennent ensuite.

Satisfaction garantie à la fin de la journée!

Publicités

10 réflexions sur “Cultivez votre génie comme vos tomates!

  1. Francis

    Je ressens et vis vraiment ce que tu viens d’écrire. Ce matin tout juste en te lisant dans ton dernier livre, j’ai finalement décidé de me questionner sur le conflit avec mon père en utilisant tes fameuses questions. Depuis novembre dernier nous avons coupé les ponts tous les deux suite à ma violente colère à son égard. Suite à ce matin, grâce au ôôôh, j’ai trouvé des réponses pour moi là-dedans. Enfin, j’ai vu une clés libérateurs ou moi-même me tenait en otage. Cette situation faisait simplement ce reflet. Je suis prêt maintenant à le rencontrer.

    Merci encore Denise pour tout ce que tu as fais pour moi. XOXOXO

  2. Denise Noël

    Bienvenue Francis! Je suis vraiment contente pour toi et ton père que le ôôôh t’ait redonné ta liberté en même temps que le goût de le rencontrer.
    Denise

  3. Nathalie

    J’ADOOOOOOOOOOOOOOOOORE ton message de ce matin!!!
    Vive Myéline la coquine, je l »adopte, je l’appelle, je la provoque, je la veux dans ma vie, avec la fausse note en robe de bal, pour valser sa liberté!!!
    Merci,
    xxxx
    Nathalie

  4. Marie-Claude

    yes! Tellement à propos encore une fois.
    En fin de semaine, j’ai senti très clairement que tout mon corps se tend et se rigidifie quand je reçois un feedback sur ce que je fais. Je préfère rester dans l’idée que je suis hot et que je n’ai pas besoin de changer, voyons donc! Alors, à l’invitation de cultiver ma myéline, c’est mon corps qui dit instantanément « Pitié, oui, cultivons la myéline parce que moi, j’en peux plus d’être raide. La myéline ça serait si bon! »

    Merci pour ton soutien à ma sortie de prison intérieure Denise. xxx

    • Denise Noël

      Bienvenue Marie-Claude! Tu es en train de tisser un beau lien amoureux et créateur entre ton corps fatigué d’être aide et ta Myéline si fluide!
      Pas facile de se libérer de l’addiction à être hot mais ça donne tellement de liberté et de joie que ça en vaut grandement la peine!

  5. denise neveu

    Après un beau moment d’ouverture hier, j’ai vécu tout un bardi-barda dans mon corps, avec l’envie ce matin de reculer et de me recroqueviller dans mon lit.

    Puis je me suis souvenu que ma Myéline déteste me voir retourner à mes vieilles pantoufles. Ni de une, ni de deux, j’ai fait l’exercice du ôooo pour trouver du beau, bon et nouveau dans cette situation.

    Tout a viré de bord ! Au lieu de traiter mon malaise en corps étranger, je l’ai perçu comme un allié, et il m’a révélé ce que je devais laisser aller… J’ai aussitôt retrouvé mon énergie, j’ai eu le goût de danser et de me faire une aussi belle journée qu’hier.

    Le goût de te dire merci aussi Denise pour tout le bien que ton blogue m’a fait.

  6. Eugénie

    Allô Denise,
    Je l’aime ta Myéline (et la mienne aussi!) Ça sonne comme miel… tout sucré, tout doux.
    Que ça tombe bien cette danse de la Myéline car j’ai un besoin profond de danser, de bouger… ce que je fais en imaginant ce miel tout chaud se répandre dans mon corps dans une fluidité. Très thérapeutique aussi… certainement aussi efficace que le Tylenol contre les maux de tête et les mots de tête:)
    merci merci pour tes trucs toujours aussi astucieux!
    XXX

    • Denise Noël

      Merci et bonne danse avec ta Mielline!!!
      L’art peut tellement nous sortir de notre mental isoloir et nous ouvrir à la vie en liberté…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s