À bas les résolutions, vive la révolution!

 

À bas les résolutions haineuses, vive la révolution amoureuse!

Je me rappelle les nobles résolutions que je prenais au pensionnat. Genre : je promets de m’épingler comme un papillon à l’image de petite fille modèle qu’on attend de moi!

Pour un moment, j’étincelais de pureté, ma volonté était boostée aux stéroïdes et j’avais un high instantané, le high de la perfection. Mr. Net venait de chasser d’un coup de torchon la poussière de mes défauts et il ne restait plus aucun bouton disgracieux sur le visage de ma personnalité.

Je croyais qu’avec assez de volonté je pouvais me changer en princesse charmante. Hélas, avant les douze coups de minuit, mes penchants polissons avaient repris le dessus, mon beau carrosse redevenait citrouille et, comme Cendrillon, je retrouvais mes haillons et… mes boutons.

Je ne savais pas qu’il faut recevoir et offrir le baiser de l’amour pour révolutionner sa vie et se changer en princesse, ou en prince. Le recevoir pour s’accepter tels qu’on est et l’offrir pour libérer le meilleur de soi.

Aujourd’hui, on écrit ses buts, ses rêves, sa vision. C’est plus plaisant, mais souvent ça ne dure pas plus longtemps.

Pourquoi? Parce que, quand ils ne partent pas de l’amour, nos objectifs sont infestés de ne pas : tout ce qu’on refuse de vivre, de rencontrer, d’embrasser.

Nos efforts engraissent alors nos séparations et nos haines – de nous et des autres – et donc, nos résistances à recevoir ce qui est bon pour nous et à y goûter pleinement.

Comme je l’explique dans Le Cœur Créateur, ces ne pas emprisonnent nos plus beaux élans dans nos luttes et nos tiraillements intérieurs : bon/pas bon, assez/pas assez, fort/pas fort, hot/pas hot, contrôleur/rebelle, bourreau/victime…

Tôt ou tard, le pôle rejeté ou opprimé se révolte et envahit notre psyché avec ses troupes rebelles. On se retrouve à la case départ, nos sentiments d’impuissance, de honte et de rancœur grandissent, on se hait et se rejette un cran de plus et… on prend de nouvelles résolutions!

Pour recevoir et exprimer du beau, du bon et du nouveau dans nos vies, on doit d’abord, comme en improvisation, dire oui et à ce qui est là maintenant.

Il faut donc aborder avec cœur, curiosité et réceptivité tout ce qu’on est, vit, souhaite et rencontre.

Pour partir l’année du bon pied – celui de votre cœur – embrassez donc vos réalités présentes, vos vulnérabilités, vos besoins de soutien, vos difficultés, vos échecs autant que vos élans créateurs et amoureux, vos rêves et vos réalisations.

 

La pratique de l’acceptamour

C’est une sorte de méditation amoureuse corporelle – tirée du Cœur Créateur pour faire une bise révolutionnaire à ce que vous vivez : la bise de l’acceptamour

a)  Imaginez que ça sonne à votre porte. Allez ouvrir. Quelqu’un vous tend en souriant un bouquet de fleurs au parfum exquis et vous dit:

« J’ai une livraison d’acceptamour pour vous. Êtes-vous prêt à la recevoir ? » 

b)  Dites un beau oui avec le sourire. Prenez le bouquet, remerciez le livreur.

Humez les fleurs en laissant pénétrer leur parfum en profondeur, jusqu’à ce qu’il se dépose au fond de votre ventre, en passant par votre poitrine et votre plexus.

c) Goûtez à la sensation. Observez les effets que ça produit dans votre corps. Est-ce plus ouvert, joyeux, paisible, tendre, léger, plein, vibrant ?

d) Visualisez un thermostat qui indique en degrés la quantité d’acceptamour que votre corps a absorbé jusqu’à maintenant. Est-ce 0, 20, 50, 80 ou 100 degrés ?

g) Refaites le même processus, jusqu’à ce que vous vous sentiez rempli à 100 % d’une délicieuse et subtile sensation de légèreté, de plénitude, d’amour ou de joie.  

h)  Redites un beau merci à la personne qui vous a envoyé ces fleurs !

i) Comme la dégustation partagée accroit le plaisir comme ça s’peut pas, envoyez des fleurs virtuelles ou réelles à une personne à qui ça ferait le plus grand bien. Écrivez ce que vous appréciez d’elle et qui vous fait du bien. Insérez ce mot dans votre envoi.

Vous pouvez maintenant rêver, souhaiter, désirer, imaginer tout votre soûl!

Publicités

7 réflexions sur “À bas les résolutions, vive la révolution!

  1. Joanne

    J’ai pas facebook pour ecrire que j’ai aimé ça ! Mais si je l’avais j’écrirais YESSSSSSSS !!! It’s back, you’re back ! Tes billets sont de vrais bouquets de fleurs qui donnent plus d’oxygène et de vie. Mille Mercis !!!

  2. Marie-Claude

    La photo me fait fondre. mmmh! C’est tout doux. Ça me donne le goût d’embrasser ce petit tout doux là en moi. Merci pour l’inspiration Denise!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s